mardi 26 novembre 2019

Tétanos et vaccin chez l'enfant

En complément du chapitre Tétanos de mon livre sur les vaccins, j'ai poursuivi mes recherches sur l'intérêt de la vaccination anti-tétanique chez l'enfant, ma famille étant très poussive pour qu'elle soit effectuée au plus vite.

Les ressorts habituels par les professionnels de santé demeurent ceux de la peur ou de la culpabilisation : le tétanos est une maladie terrible dont la mort est atroce - donc il faut vacciner. Voici quelques éléments rapides qui viennent largement nuancer ce discours.


Il faut vacciner les enfants contre le tétanos !

Pédiatre, papa, beau-papa, amis : les médecins de mon entourage sont unanimes...

Tout d'abord, il faut leur poser la question : "à votre avis, combien de cas de tétanos chez le jeune enfant en France ?". Et question subsidiaire : "combien de cas à votre avis si la vaccination n'existait pas ?". Placer la question sur le terrain des chiffres vous fera voir que la plupart du temps, ils n'ont aucune idée quantitative du sujet.

Premièrement, quels sont les cas de tétanos en Europe ? d'après le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, "[e]n 2014, 84 cas, dont 48 confirmés, ont été rapportés par 26 pays de l'UE/EEE". Puis plus loin : "aucun cas n'a été rapporté dans le groupe d'âge 0-4 ans".

https://www.ecdc.europa.eu/en/publications-data/tetanus-annual-epidemiological-report-2016-2014-data

Oui mais tu as choisi ton année exprès !

Non j'ai pris la première que j'ai trouvée. Mais en effet, mieux vaut regarder : en 2015, pour les 0-4 ans, il y a eu 3 cas (0 décès), puis 2 cas (0 décès) en 2016 et 2017. Aucune information sur l'âge (tétanos néonatal ?), les circonstances, le statut vaccinal, la fragilité des malades, leur groupe ethnique, ... Dommage.


Oui mais c'est parce qu'il y a vaccination massive et donc la bactérie ne se propage plus !

La réponse est facile, le tétanos n'étant pas contagieux, l'immunité de groupe qui limite la propagation n'intervient aucunement. Les germes sont en priorité dans le sol.


Oui mais c'est parce que tous les pays sont parfaitement couverts !

Réponse à donner sous forme de question : "à votre avis, sans vaccination, combien y aurait-il eu en 2014 de cas ?". Car on agite souvent le spectre des maladies qui reviennent en mode pandémique, mais là qu'en serait-il, puisqu'elle n'est pas contagieuse ? Ils ne donneront évidemment pas de réponses car ils n'en savent rien.

Par contre ce que l'on peut dire, c'est que certains pays ne sont pas parfaitement couverts : Bulgarie 88 % (66.000 naissances annuelles, soit environ 31.000 enfants de 0-4 ans non vaccinés), Islande 90 %, Norvège 94 % (soit 14.000 enfants non vaccinés), Royaume-Uni 95 % (soit 155.000 enfants), France même (soit 60.000 enfants), Allemagne (soit 118.000 enfants), etc.
[Ces chiffres seraient même supérieurs si l'on tient compte du fait que le vaccin n'est pas d'une efficacité parfaite.]

Donc des centaines de milliers de bébés chaque année ne sont pas vaccinés contre une maladie apparemment gravissime et parmi elles, absolument aucun n'a attrapé la maladie en 2014. En terme de priorité de santé publique, n'en fait-on pas un peu trop ? 

Et nous ne parlons que des cas, pas des morts : "Parmi les 46 cas avec données disponibles, 12 (n=26  %) ont été fatals. Tous les cas mortels étaient dans le groupe d'âge > 65 ans".

Où est donc l'urgence de vacciner les enfants ? Et dès leurs deux mois ? Et de les priver de crèche s'ils n'obtempèrent pas ? Pourquoi ce vaccin est-il obligatoire, et pourquoi est-il même prescrit ?

Il arrive qu'il y ait des morts chez l'enfant (un de 10 ans en 2016, un de 5 ans en 2015), mais vacciner avant 2 ans semble absurde, et fait-on une politique de santé publique coûteuse, dangereuse et totalitaire pour au pire une mort par an dans l'espace européen ? Les politiques défendent-ils vos intérêts ou ceux d'autres ?


Oui mais... 

Pour finir, l'exemple le plus frappant en Europe, l'Ukraine. Elle a eu des taux de couverture très erratiques, par exemple entre 2007 et 2018, ce qui donne un cas d'étude singulier pour un pays développé (agiter des chiffres en Afrique où l'hygiène est souvent déplorable n'est pas très représentatif). 

Cela donne environ le chiffre de 720.000 enfants de 0-4 ans non vaccinés en 2014.

https://data.worldbank.org/indicator/SH.IMM.IDPT?end=2018&locations=IS-BG-GB-UA-FR&start=1980&view=chart

Cette chute dans la pratique vaccinale a-t-elle eu des retombées catastrophiques, sachant que l'incubation (temps entre la contraction de la maladie et l'apparition des symptômes) est très rapide et  "varie entre 3 et 21 jours" selon l'OMS ? Combien de morts à déplorer à cause du manque de vaccination ?

En 1992, il y avait 63 décès dans la population générale, avec une couverture haute chez les 1-2 ans. En 2015, combien d'enfants ont succombé à la folie de parents irresponsables ? On ne le saura pas précisément pour les enfants, mais on peut l'imaginer, car le pays n'a compté que 3 morts de tétanos en 2015, tous âges confondus ! Et même 0 cas en 2018 !


Et pourtant l'OMS avait prévenu du danger : "La crise dans la région de Donbass a provoqué un grand nombre de blessés. Les blessures ouvertes peuvent être le siège de graves infections bactériennes, notamment de la gangrène gazeuse et du tétanos." Donc un nombre très faible de morts et de cas de tétanos, malgré la couverture vaccinale déficiente et malgré les blessures de guerre.

Un graphe pour résumer (malheureusement pas de données avant l'indépendance de l'Ukraine en 1991) : la baisse de la vaccination n'a pas entraîné de cataclysme, au contraire une mortalité bien inférieure à celle des années 1990.


Bref, tout cela devrait largement limiter l'ardeur des parents à vacciner contre le tétanos, du moins si on leur laissait le choix...


Oui, mais il faut vacciner ne serait-ce que si ça sauve une vie !

Moui. Première chose, cet argument vient en dernier (à bout d'argument), et a besoin d'abord d'un panel de fausses informations pour effrayer le chaland et les parents. Pourquoi les médecins et les vaccinalistes ne commencent pas par cet argument, puisque c'est peut-être le seul vrai (pour le tétanos en tout cas) ? J'ai l'impression de parler à des immigrationnistes qui après une heure de conversation disent "oui ben même si c'est un problème, c'est quoi tes solutions ? tfaçon on peut plus rien y faire". On aura pu éviter de perdre une heure non, si vous saviez déjà tout ?

Deuxièmement, ces personnes connaissent-elles les effets secondaires (parfois graves) du vaccin tétanique ? Anaphylaxie, névrites brachiales. Mais surtout ceux de l'hexavalent majoritairement utilisé en France ? Par exemple, les morts subites avec un risque relatif de 2,2 à la première dose ? Sans parler des effets cocktail et de l'aluminium. Et bien d'autres choses encore. Le jeu n'en vaut clairement pas la chandelle.


Oui mais tu es toujours dans l'extrême et pour pas faire comme tout le monde !

Et conspirationniste et intégriste et antisémite, on connait la chanson. Il faut cesser avec les attaques ad hominem, sans valeur argumentative.


Oui mais les autres vaccins il faut les faire !!

Vous ne vous dites pas que si l'on vous a menti/caché des informations sur le tétanos, on aurait pu se/vous tromper sur le reste ? Que les personnes qui s'affichent expertes dans le sujet n'ont peut-être finalement jamais lu un article ou vu une seule courbe en rapport au sujet ? Qu'ils ne parlent que par intuition et connaissances connexes, mais finalement éloignées de leur champ de connaissances ?

Si vous n'avez pas le temps de lire mon livre, jetez déjà au moins un coup d’œil sur les courbes qui en sont issues, et vous verrez que la grande majorité des vaccins sont arrivés après la chute du nombre de cas. Et rappelez-vous du BCG contre la tuberculose, obligatoire pendant plus de 50 ans en France, puis déclaré finalement plus nuisible qu'utile par l'Académie de Médecine elle-même en 2007.


Le mot de la fin

Alors si vous souhaitez vous inquiéter de la santé de nos enfants, la prochaine fois, plutôt qu'avancer une très très hypothétique survenue du tétanos sur eux, renseignez-vous plutôt sur les accidents domestiques et comment les prévenir, les composés organiques volatiles dans les maisons modernes, les perturbateurs endocriniens dans la nourriture, les OGM, les pesticides, les antennes-relais, la 5G qui arrive, les médicaments aux effets dangereux, les écrans, le niveau scolaire, etc. Et fuyez votre télé et vos journaux mensongers.
Merci !



1 commentaire:

  1. Mon nom est aspirateur, ma fille de 18 ans, Tricia a été diagnostiquée d'herpès il y a 3 ans. depuis lors, nous allons d'un hôpital à l'autre. Nous avons essayé toutes sortes de pilules, mais tous les efforts pour se débarrasser du virus étaient vains. Les cloques ont réapparu après quelques mois. Ma fille utilisait des comprimés d'acyclovir 200 mg. 2 comprimés toutes les 6 heures et crème de fusitine 15 grammes. et H5 POT. Le permanganate avec de l'eau doit être appliqué 2 fois par jour mais tous ne montrent toujours aucun résultat. J'étais donc sur Internet il y a quelques mois, à la recherche de tout autre moyen de sauver mon enfant unique. à ce moment-là, je suis tombé sur un commentaire sur le traitement à base de plantes dr imoloa et j'ai décidé de l'essayer. Je l'ai contacté et il a préparé des herbes et me les a envoyées avec des directives sur la façon d'utiliser les herbes via le service de messagerie DHL. ma fille l'a utilisé comme dr imoloa dirigé et en moins de 14 jours, ma fille a retrouvé sa santé .. Vous devriez contacter le Dr imoloa aujourd'hui directement sur son adresse e-mail pour tout type de problème de santé; lupus, ulcère de la bouche, cancer de la bouche, douleurs corporelles, fièvre, hépatite ABC, syphilis, diarrhée, VIH / sida, maladie de Huntington, acné au dos, insuffisance rénale chronique, maladie addison, douleur chronique, maladie de Crohn, fibrose kystique, fibromyalgie, inflammatoire Maladie intestinale, mycose des ongles, maladie de Lyme, maladie de Celia, lymphome, dépression majeure, mélanome malin, manie, mélorhéostose, maladie de Ménière, mucopolysaccharidose, sclérose en plaques, dystrophie musculaire, polyarthrite rhumatoïde, maladie d'Alzheimer, maladie de Parkison, cancer vaginal, épilepsie Troubles anxieux, maladies auto-immunes, maux de dos, entorse dorsale, trouble bipolaire, tumeur cérébrale, maligne, bruxisme, boulimie, maladie du disque cervical, maladies cardiovasculaires, néoplasmes, maladies respiratoires chroniques, troubles mentaux et comportementaux, fibrose kystique, hypertension, diabète, asthme , Médiateur auto-immun inflammatoire arthrite. maladie rénale chronique, maladie articulaire inflammatoire, impuissance, spectre d'alcool féta, trouble dysthymique, eczéma, tuberculose, syndrome de fatigue chronique, constipation, maladie inflammatoire de l'intestin. et beaucoup plus; contactez-le sur email- drimolaherbalmademedicine@gmail.com./ également sur whatssap- + 2347081986098.

    RépondreSupprimer